Des opérations à distance grâce à la 5G

Picture of Alexis Le Marec
Alexis Le Marec
As an avid user of social media and online applications, Alexis shares her expertise on how technology influences our social interactions and our daily lives. His practical advice will help you navigate the connected world with ease.
Rester connecté! Abonnez-vous à la newsletter PlanHub, deux fois par mois nous vous envoyons toute l’actualité et les bons plans.
Sommaire

Le temps de latence de 1ms rendu possible par la 5G laisse entrevoir de nouvelles technologies révolutionnaires comme des opérations en temps réel à distance avec un retour haptique. Rencontre avec Haply Robotics, qui a mis au point Inverse3, le dispositif permettant cette prouesse.

Crédit images : PlanHub

Quels sont les nouveaux usages rendus possibles par la 5G ? Afin d’en avoir un aperçu, rendez-vous nous a été donné chez l’incubateur Centech avec Bell et Haply Robotics. Pourquoi Bell ? Parce qu’en plus de faire partie des donateurs à Centech, l’opérateur fournit la 5G dont a besoin Haply Robotics pour sa technologie.

L’idée est simple, on manipule un robot qui transmet les informations à un robot distant qui reproduit exactement les mêmes gestes en temps réel, tout en transmettant un retour haptique au manipulateur. Si vous n’êtes pas familier avec la technologie haptique, vous l’utilisez pourtant tous les jours dans votre téléphone. La vibration que vous ressentez en touchant l’écran est de type haptique, c’est-à-dire que le moteur de vibration stimule certains de vos nerfs et de vos muscles afin de leur faire croire que la vibration est située sous votre doigt, quel que soit l’endroit de l’écran que vous touchez.

Ce retour haptique permet au robot de transmettre à l’opérateur distant toutes les sensations ressenties. Nous avons creusé des dents à distance, et l’on sent très bien l’obstacle de la dent et la sensation de creuser, c’est vraiment bluffant.

 

 

Un stylet monté sur un bras articulé

Les développeurs de Haply Robotics ont opté pour une interface facile à prendre en main. Pour cela, ils emploient un bras robotisé sur lequel vient se brancher un stylet que l’on manipule donc comme un stylo. Notre robot envoie alors à un robot distant les informations de nos manipulations, et celui-ci les reproduit en temps réel. Il permet ainsi de retranscrire parfaitement la force du manipulateur, et donc de ressentir à distance les manipulations effectuées.

Des exigences techniques que seule la 5G peut combler

Une telle technologie n’était pas possible il y a encore trois ans pour de nombreuses raisons techniques. Bien sûr, l’énorme avance qu’est en train de prendre Haply Robotics dans ce domaine vient du code permettant au robot de retranscrire les sensations et de le manipuler tout en reproduisant la force du manipulateur. Cependant, c’est le volume de données téléversé, et l’obligation d’un temps de réponse sous les 1 milliseconde qui posait problème. Envoyer ces informations à distance en 4G ou via Internet serait bien trop long avec un temps de réponse oscillant entre 0,2 et 0,3 seconde. Seule la 5G permet actuellement d’offrir un temps de réponse de 1 milliseconde.

L’autre exigence vient du volume de données nécessaire pour transférer l’image. Une telle technologie exige d’abord de bien distinguer ce que l’on fait à l’écran. Haply Robotics a donc opté pour une résolution en 4K. Cependant, on ne parle pas ici de 24 images par secondes comme dans les films, ni de 60 images secondes comme dans les jeux vidéo sur console, mais de 240 images par secondes. Cela représente un volume de donnée téléversé à une vitesse de 100 Mbit par seconde.

 

Une révolution dans les commandes à distance ?

Une autre application plus triviale de cette technologie nous a permis de contrôler un drone à distance. La prise en main est vraiment bluffante, on contrôle le drone de manière bien plus naturelle qu’avec les télécommandes habituelles, même celles que j’ai pu essayer sur des drones à plus de 2000$. Monter, descendre tourner, se poser, tout se fait de manière limpide, mais surtout, la prise en main est immédiate, même pour un novice.

 

Bonne nouvelle, la technologie pour contrôler les drones est moins exigeante. Si bien sûr une connexion 5G reste obligatoire, l’ordinateur permettant de manipuler les drones était équipé d’un Ryzen 5 3600, un processeur 6 cœurs datant de 2019, et d’une carte graphique RTX 3090Ti pour assurer la compression vidéo. Ici, pas de 240 images secondes, 60 images par seconde suffisent. En tout cas, le but est désormais de miniaturiser l’ordinateur et d’employer un processeur avec des cœurs plus puissants. Du côté de la partie graphique, la montée en puissance assure désormais aux cartes graphiques milieu de gamme des performances légèrement supérieures à la RTX 3090Ti de Nvidia. Cette technologie reste tout de même dispendieuse pour être disponible dans un proche futur dans le commerce, mais il ne serait pas étonnant de la voir adoptée par des professionnels.

 

Et ce n’est que le début!

Il reste encore du travail à faire à Haply Robotics pour parvenir à ses fins, mais ce qui nous a été présenté n’est pas une technologie à moitié terminée, comme nous avons pu en voir dans d’autres domaines par le passé. Tout fonctionne déjà très bien, et est même très avancé technologiquement parlant. Il y a bien eu quelques petits bogues, mais ce sont des choses normales pour toute technologie en développement. Il n’empêche que la manipulation à distance en temps réel et sans décalage aucun est enfin là, et ça fonctionne!

 

 

 

Derniers articles

Une question ? Une remarque ? Explorez différentes promotions, partagez vos expériences avec les fournisseurs et bien plus encore sur le forum PlanHub.