Le métro de Toronto rejette la proposition de Bell

Reste connecté! Inscris-toi à la newsletter PlanHub, 2 fois par mois nous t’envoyons toute l’actu et les bons plans du moment.

Sommaire

L’achat de BAI par Rogers a surpris Bell qui plaide pour un accès ouvert depuis 10 ans pour mettre en place le réseau mobile du métro de Toronto.

Petit rappel, BAI Communications, la société australienne chargée d’installer la 5G dans le métro de Toronto va être rachetée par Rogers. Face aux nombreuses interrogations suscitées, notamment des clients des opérateurs concurrents, Bell remet sur la table son projet d’investir avec Telus notamment dans BAI afin de rendre le réseau 5G ouvert dans le métro de Toronto.

La TTC (Toronto Transit Commission) ne semble cependant pas l’entendre de cette oreille puisque Bell s’est fait opposer une fin de non-recevoir. Dans un courriel envoyé à CP24, le représentant de la TTC Stuart Green déclare ainsi:

« La TTC n’examinera pas la demande de Bell d’exiger un modèle de construction conjointe, dans lequel tous les opérateurs détiendraient une participation dans l’infrastructure du réseau. Le modèle de l’hôte neutre, dans lequel une entreprise construit l’infrastructure et d’autres la rejoignent par le biais d’un accord d’exploitation, est une pratique courante qui fonctionne bien dans d’autres juridictions. La proposition actuelle entre BAI et Rogers est une transaction/acquisition commerciale privée que Bell ou d’autres auraient pu conclure à tout moment au cours des 12 dernières années ».

 

Bell affirme n’avoir rien su de cette transaction

Dans sa réponse Bell souligne par la voix de sa représentante Jacqueline Michels que : « l’acquisition de BAI par Rogers avec l’approbation de la TTC n’a pas fait l’objet d’un appel d’offres ouvert et les autres parties, y compris Bell, n’ont pas été invitées à participer. Nous avons prouvé à maintes reprises que le modèle de consortium conjoint fonctionne au Canada. Cette solution conjointe se retrouve dans des centaines d’espaces publics à travers le pays, notamment à la gare Union de Toronto et à Ottawa».

De son côté Rogers par la voix de son président Tony Staffieri, enjoint le ministre François-Philippe Champagne de « ne pas tomber dans la rhétorique de ses compétiteurs, en particulier Bell.

Une solution de BAI qui ne fonctionne pas

Alors que les appels cellulaires sont une réalité depuis quelques années dans le métro de nombreuses villes canadiennes comme Montréal, les Torontois quant à eux n’ont accès qu’au 911, tandis que seuls 25% des tunnels du métro seraient couverts selon CTV. Pour rappel, le projet consistant à amener la téléphonie dans le métro de Toronto a débuté en 2009.

 

Crédit Image : Planhub

 

 

Derniers articles

Une question ? Une remarque ? Explorez les différentes promotions, partagez vos expériences avec les fournisseurs, et bien plus encore sur le forum PlanHub.