L'internet va coûter plus cher au Canada

L’internet va coûter plus cher au Canada

Mis à jour le
PlanHub est une plateforme qui propose au grand public un moyen rapide et pratique de comparer les prix des forfaits cellulaires et les fournisseurs d’accès internet au Canada. Mise à jour régulièrement, notre base de données vous aidera à comparer les offres en fonction de vos besoins réels. Afin que vous soyez encore mieux informés, notre système d’alertes vous préviendra du meilleur moment pour effectuer votre achat, ou, vous suggérera d’attendre que les prix baissent. Tout cela dans le but de vous faire économiser encore plus de temps et d’argent !

Malheureusement, il semble que l’Internet coûtera plus cher au Canada à partir d’août 2021. Cependant, cela ne s’applique pas à tout le monde, donc vous avez peut-être été épargné par le récent changement de politique. L’annonce a été faite par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). En raison des événements liés à la pandémie de COVID-19, les Canadiens consomment plus d’Internet que jamais auparavant. Les fournisseurs de services et les travailleurs doivent donc être correctement rémunérés pour cette demande accrue. Auparavant, le CRTC avait imposé une décision qui réduisait les prix pour les fournisseurs de services Internet qui possèdent leur propre infrastructure. Toutefois, à la fin du mois de mai 2021, il a abrogé cette décision, ce qui a entraîné une augmentation des tarifs pour les fournisseurs d’accès à Internet indépendants.

Pourquoi l’internet coûtera-t-il plus cher ?

Les fournisseurs de services indépendants fonctionnent généralement séparément des grandes entreprises comme Bell et Rogers. Ils fournissent leur propre technologie et leur propre infrastructure pour offrir un accès Internet à leurs utilisateurs. Avec la récente annonce du CRTC, les clients des entreprises indépendantes finissent par payer beaucoup plus que ce à quoi ils sont habitués, ce qui a un impact négatif sur les fournisseurs indépendants. Il est possible que l’augmentation des prix soit trop importante pour certains clients, qui finiront par se tourner vers une plus grande entreprise offrant un prix plus abordable. Qu’elles en aient l’intention ou non, les actions du CRTC pourraient facilement détourner la population des fournisseurs Internet indépendants.

Oxio

L’industrie des télécommunications a remarqué les effets potentiellement néfastes de la décision du CRTC et a exprimé ses inquiétudes quant à l’avenir des entreprises indépendantes. Marc-André Campagna, PDG d’Oxio, s’est prononcé contre cette décision et son caractère néfaste. Oxio est une entreprise basée à Montréal qui vise à fournir des ressources de télécommunications en libre-service à ses utilisateurs à travers le Canada. Cela signifie que ses utilisateurs ont accès à un centre simplifié dans lequel ils peuvent gérer et accéder eux-mêmes à tous leurs plans. Par conséquent, les utilisateurs vivent une expérience plus personnelle avec leurs services et ont l’impression de mieux contrôler leur budget et leur expérience d’utilisateur.

Dans la foulée de l’annonce du CRTC, Oxio a annoncé qu’elle prenait un petit coup financier, mais qu’elle ne se laissait pas abattre. Le tarif mensuel de leur forfait Internet de 15 Mps augmente légèrement, passant de 30 $ à 37 $ par mois. En outre, leurs plans TV deviennent 5 $ plus chers par mois. Toutefois, ces tarifs gonflés ne s’appliquent qu’aux nouveaux clients. Les clients de longue date ne seront pas touchés par la hausse des prix, une façon de remercier les consommateurs fidèles qui sont là depuis le début. Oxio n’est pas passé inaperçu, puisque l’entreprise a récemment reçu une subvention de 25 millions de dollars pour étendre ses services au reste du Canada et aux États-Unis.

Malgré le fait que l’Internet à domicile coûtera plus cher au Canada pour les fournisseurs indépendants, il y a encore un argument légitime à faire valoir en leur faveur. Bien qu’il puisse sembler décourageant d’opérer indépendamment des géants des télécommunications, une plus petite entreprise avec un service à la clientèle et/ou une interface utilisateur solides peut collaborer directement avec eux. Par exemple, Oxio utilise l’infrastructure de Vidéotron pour fournir l’Internet et la télévision à ses utilisateurs dans tout le Québec. Puisque la population connaît la réputation et les produits de Vidéotron, elle fera confiance à un plan qui incorpore son infrastructure. Peu après l’annonce du CRTC, M. Campagna a déclaré que des approches comme celles-ci sont la solution la plus simple pour remédier aux problèmes actuels de l’industrie des télécommunications.

L’avenir des fournisseurs de services indépendants

Il semble avantageux pour les petits fournisseurs de se concentrer sur le service à la clientèle, et de proposer leurs services aux grandes entreprises en échange de l’utilisation de leur infrastructure. Ainsi, les clients bénéficient d’un service et d’un Internet de qualité à un prix raisonnable, tandis que les fournisseurs indépendants et les grands fournisseurs gagnent tous deux de l’argent. Au lieu de rechercher les plans les moins chers proposés par les grandes entreprises, ils devraient permettre à l’innovation des jeunes entreprises de jouer un rôle plus important. M. Campagna est certain qu’une telle approche est meilleure non seulement pour les entreprises indépendantes, mais aussi pour les grandes sociétés. Si elles choisissent de faire confiance aux jeunes pousses et d’investir dans celles-ci, elles pourraient finir par générer des revenus importants ou même les absorber en tant que société mère.

Toutefois, aussi séduisant que cela puisse paraître, il est très peu probable que les grandes entreprises consentent à un tel arrangement. La principale raison est l’identité historiquement changeante de ces sociétés. Des sociétés comme Bell existent depuis plusieurs décennies et ont toujours essayé de se distancer de leur rôle de simple fournisseur de technologies Internet et téléphoniques. Des initiatives comme Bell Parlons-en visent à créer une marque unique pour l’entreprise, à laquelle la population peut s’identifier et qu’elle respecte. Ainsi, il semble peu probable qu’une entreprise comme Bell fasse fi de ses années d’histoire et revienne à un rôle d’opérateur d’infrastructure. Même si les résultats sont significativement positifs, il faudra beaucoup de travail pour convaincre les hauts responsables de signer.

Malgré l’hésitation de ces grandes entreprises, Oxio reste optimiste quant à l’avenir des fournisseurs de services indépendants. Pour prouver sa confiance, elle a promis de reverser une partie de l’argent gagné par ses nouveaux investisseurs pour financer d’autres fournisseurs indépendants et virtuels. En prenant cette décision, Oxio tente de parier sur la jeune génération de start-ups et de prouver au CRTC que sa décision fera plus de mal que de bien. Malgré le fait malheureux que l’Internet à domicile coûtera plus cher au Canada, nous pouvons rester optimistes quant à l’avenir de l’industrie. Si vous êtes intéressé par Oxio, n’hésitez pas à consulter la liste des forfaits Internet disponibles sur PlanHub.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.