SMS par satellite, Android va-t-il supplanter iOS ?

Picture of Alexis Le Marec
Alexis Le Marec
As an avid user of social media and online applications, Alexis shares her expertise on how technology influences our social interactions and our daily lives. His practical advice will help you navigate the connected world with ease.
Rester connecté! Abonnez-vous à la newsletter PlanHub, deux fois par mois nous vous envoyons toute l’actualité et les bons plans.
Sommaire

La solution que Qualcomm compte implanter dans ses processeurs Snapdragon devrait fonctionner partout sur la planète contrairement à celle retenue par Apple.

Crédit Image couverture : Capture annonce Qualcomm 

 

En rendant l’iPhone 14 compatible avec la réception d’un service de satellites, il était sûr que la concurrence n’allait pas rester les bras ballants. C’est donc Qualcomm qui ouvre le bal et vient d’annoncer que tous les téléphones équipés d’une puce Snapdragon 8 Gen 2 allaient également pouvoir envoyer et recevoir des messages texte via un service satellite. Cependant, la solution de Qualcomm va plus loin que celle d’Apple.

 

En quoi l’offre de Qualcomm est meilleure que celle d’Apple

La solution d’Apple repose sur un partenariat avec le fournisseur Globalstar dont le réseau satellitaire en orbite haute compte 40 satellites qui ne parviennent pas à couvrir tout le globe et doivent donc se reposer sur des antennes relais au sol. Sauf que ces antennes ne couvrent pas tous les territoires, sans compter les endroits où il est impossible d’en implanter comme le Grand Nord ou en pleine mer.

De son côté, Qualcomm a choisi Iridium comme partenaire. Fort d’un réseau de 66 satellites en orbite moyenne, ceux-ci sont capables de couvrir la planète au complet, comme la technologie GPS, permettant ainsi de communiquer depuis partout dans le monde. C’est un avantage majeur pour Qualcomm et pour les téléphones Android. Encore mieux, cette fonctionnalité va être déployée sur les téléphones déjà équipés de Snapdragon 8 Gen 2, comme les One 10+, le Motorola Moto X40 ou encore le Galaxy S23 vendu en Europe.

 

Est-ce un problème pour Apple ?

Ce n’est pas la fonctionnalité pour laquelle les clients d’Apple achètent des iPhone, mais du côté des sportifs comme les skippeurs, ou les grands voyageurs, leur choix devra se porter vers un appareil Android s’ils veulent cette fonctionnalité sur leur téléphone.

Du côté d’Apple, oui c’est un problème, mais Apple n’a déployé aucun réseau satellitaire. La firme de Cupertino pourrait choisir un autre fournisseur offrant les mêmes prestations qu’Iridium ou pourrait même passer un contrat avec ce dernier. Par contre, Apple est sûrement lié par contrat avec Globalstar et devra en attendre le terme avant de se tourner vers un nouveau partenaire.

 

Derniers articles

Une question ? Une remarque ? Explorez différentes promotions, partagez vos expériences avec les fournisseurs et bien plus encore sur le forum PlanHub.