Comment choisir un téléphone d’occasion ?

Reste connecté! Inscris-toi à la newsletter PlanHub, 2 fois par mois nous t’envoyons toute l’actu et les bons plans du moment.

Sommaire

Acheter un téléphone d’une génération précédente ou remis à neuf est un bon moyen de sauver de l’argent. Pourtant, c’est un domaine qui peut réserver des surprises et parfois de bien mauvaises. En réalité, il existe plusieurs choses à savoir afin de s’orienter vers le bon choix.

Il faut dire que les pièges sont nombreux, à commencer par l’obsolescence future d’un téléphone. On peut très bien magasiner un cellulaire autour de 200$ qui ne sera plus supporté dans les prochains moins par son constructeur, vous forçant ainsi à en acheter un autre. D’un autre côté, on trouve toujours à la vente, même dans les boutiques, de nombreux téléphones qui ne sont plus mis à jour depuis des années et ouverts à tous les types d’attaques.

Au-delà de l’obsolescence, plusieurs pièges peuvent se présenter à vous. Entre les téléphones commandés par lots en Asie et revendus sur les marketplaces ou le risque de se trouver face à un téléphone volé, mieux vaut être prudent.

Bien sûr on peut également réaliser de bonnes affaires, et en suivant quelques règles simples, il vous sera plus facile de les repérer. En tout cas, magasiner un téléphone d’occasion demande quelques précautions de plus que si vous l’achetez neuf, mais les tarifs peuvent valoir l’investissement en temps.

Les téléphones neufs de la génération précédente sont-ils toujours dispendieux ?

Magasiner un téléphone moins cher, c’est être tenté de se diriger vers une gloire récente comme le Galaxy S22 ou l’iPhone 13. D’un côté, ce sont toujours d’excellents téléphones, mais vendus neufs dans les 980$ à plus de 1000$, leur tarif reste trop proche de leur remplaçant vendus pour 100$ de plus.

Même chose pour les téléphones âgés de deux ans, l’iPhone 12 est ainsi vendu toujours plus de 1060$ sur le site d’Apple.

Par contre, du côté des téléphones d’occasion ou remis à neuf, les prix chutent drastiquement. On peut ainsi trouver l’iPhone 12 ou le Galaxy S21 sous les 600$.

Bon à savoir, la décote d’un téléphone Android est plus rapide que celle des iPhone. Ainsi, un Galaxy S21 pourra être trouvé autour de 350 à 400$ alors qu’il faut plutôt compter dans les 500$ pour un iPhone 12.

Qu’est-ce qu’un téléphone remis à neuf ?

Un téléphone remis à neuf est un téléphone qui a été vérifié par un technicien et dont les éléments qui comportaient un bris ont été changés. La batterie peut également être remplacée par les services les plus attentionnés. Cette opération se retrouvera dans le prix, mais cela leur assure la tranquillité d’esprit et de pouvoir apposer une garantie.

Beaucoup de téléphones âgés d’un à trois ans finissent dans les ateliers de réparation pour deux raisons. Les 30$ facturés par mois pour votre téléphone reviennent finalement à une location puisqu’il vous est demandé 400$ par votre opérateur lors de la fin du contrat afin que le téléphone vous appartienne définitivement.

L’autre raison vient du fait qu’en cas de bris, la différence entre le cout de la réparation réelle et ce qui vous est facturé peut être importante. La tentation est donc grande de ne pas payer les 365$ que demande Apple pour changer l’écran d’un iPhone, ou les 400$ demandés par l’opérateur pour que le téléphone vous appartienne définitivement, et de choisir un nouveau modèle.

Du fait que les ateliers achètent les éléments d’un téléphone hors taxe et à des tarifs plus bas que ce qu’ils sont facturés et qu’ils s’occupent eux-mêmes de la réparation, ils restent gagnants de remettre des téléphones à neuf et vous les vendre.

Quand l’obsolescence entre-t-elle en compte ?

La première chose à savoir est que Apple maintient en vie des téléphones quelques années de plus que Samsung. Le Galaxy S8 sorti en 2017 n’est par exemple plus supporté alors que l’iPhone 7 sorti la même année l’est encore. Lorsqu’un téléphone n’est plus supporté en termes de mises à jour de sécurité, il devient alors une porte ouverte aux attaques du moment qu’il est connecté à internet, même pour relever ses courriels. Vos données peuvent être ainsi exposées auprès de personnes malveillantes.

Peut-on magasiner des téléphones qui ne sont plus mis à jour ?

Les téléphones qui ne sont plus mis à jour représentent un réel problème de sécurité, et on en trouve énormément sur le marché sur le marché de l’occasion qui ne sont plus supportés comme les iPhone 5S ou l’iPhone 6 en vente autour de 100$. Le prix est certes alléchant, et s’ils ont bien été entretenus, leur apparence sera en plus flatteuse. Pourtant, ce sont des téléphones qui ont fait leur temps et que vous devriez éviter. C’est certes très triste de voir des appareils toujours en état de marche être abandonnés, mais laisser vos données exposées n’en vaut pas le prix.

Pourquoi vérifier la fin du support ?

Il est important avant d’acheter un téléphone d’occasion de vérifier s’il est toujours supporté par son constructeur, mais également quand aura lieu la fin de ce support. Par exemple, on peut trouver des iPhone 7 aux alentours de 200$, mais ce sera le prochain téléphone à ne plus bénéficier du support d’Apple. En sachant cela, vous pourrez alors vous tourner vers un modèle plus récent à un tarif similaire ou légèrement plus cher, mais qui durera une à deux années de plus.

Les vendeurs de téléphones obsolètes ou proches de l’obsolescence sont-ils en défaut ?

Les téléphones ne font pas partie des objets prohibés, faisant l’objet d’une réglementation ou soumis à un registre comme les armes à feu. Leur revente est donc légale. Comme n’importe quel produit électronique, ils peuvent être vendus même s’ils sont obsolètes. Il n’existe pas de loi interdisant la revente de matériel qui n’est plus mis à jour, car cela poserait de gros problèmes dans divers domaines à commencer par l’informatique. Par exemple, des sociétés peuvent encore avoir des ordinateurs sous Windows 98 pour faire tourner un programme ancien toujours nécessaire à leur fonctionnement.

Inutile donc de tenter de vous retourner contre un vendeur si vous découvrez que votre téléphone est périmé, c’est à vous de savoir ce que vous achetez.

Acheter une contrefaçon, une mauvaise idée!

D’une manière générale, la vigilance d’Apple et des grandes marques semble porter ses fruits chez les marchands opérant au Canada. Il est difficile de trouver de faux iPhone qui reprennent le logo d’Apple à l’unité sur Amazon et même des sites marchands chinois comme la version canadienne d’Ali express.

Il subsiste néanmoins certaines copies qui usent d’un nom proche qui pourrait être trompeur pour les non avertis, comme c’est le cas de l’i14 Pro Max, un clone de l’iPhone 14 Pro Max. Il reprend intégralement le design d’Apple, sauf qu’il fonctionne sous Android, tandis que son prix de vente démarre à 105$. Si Amazon Canada ne propose pas ce produit, on peut le trouver sur des plateformes concurrentes ou Amazon USA.

D’autres contrefaçons affichent sur leur fiche de vente un nom très éloigné de celui d’Apple et ne reprennent en rien les emballages de la marque à la pomme. Il faut plutôt regarder le design pour en déceler la très forte inspiration. Le problème, c’est que vendus en tant que seconde main et sans emballage, ils peuvent parfaitement faire illusion auprès d’un néophyte.

Est-ce que les marketplaces sont sûres ?

Acheter un téléphone d’occasion sur internet ou un marketplace vous expose à être en contact avec des vendeurs peu scrupuleux qui pourraient vous proposer des offres particulièrement alléchantes. Et c’est là le problème. Il est particulièrement facile de commander des téléphones utilisés en entreprise à l’autre bout du monde et revendus par lot au Canada. Bien sûr, l’iPhone figure en haut de la liste, suivi des Galaxy. Sauf qu’ils n’ont pas bénéficié d’une remise à neuf et qu’ils peuvent donc présenter des dysfonctionnements. On peut trouver très facilement commander ces téléphones chez des marchands comme AliExpress et les faire importer. L’autre problème est que l’on peut également tomber sur des téléphones volés.

Si vous utilisez un marketplace, rencontrez le vendeur, et le mieux serait qu’il ait conservé la boite d’origine. Les iPhone d’entreprises revendus par lot ne comportent pas d’emballage par exemple ou au mieux des boites en carton génériques, vous seriez trompé sur la provenance puisqu’ils n’auraient pas été utilisés et entretenus par un particulier.

Pourquoi les copies sont-elles aussi parfaites d’apparence ?

Souvenez-vous des téléphones cheap ou des copies en circulation d’il y a 10 ans. Entre les problèmes d’assemblage et la qualité du plastique souvent douteuse, il était relativement facile de distinguer une copie parfois même en photo. La généralisation des plans en 3D a permis aux appareils d’entrée de gamme de bénéficier d’une finition réservée jusqu’alors aux hauts de gamme, et les copies en ont également profité. Il n’est plus nécessaire de créer un moule manuellement. Il suffit de le confier à une découpe au laser ou par pression et vous obtenez des moules de qualité et assez convaincants pour fabriquer une copie d’iPhone capable de faire illusion. Bien sûr, le travail fourni par Apple pour créer une coque d’iPhone unibody reste extraordinaire, mais la copie est tellement bien assemblée qu’en photo il est difficile de distinguer la différence avec l’original.

Cinq questions à se poser avant de magasiner un téléphone remis à neuf ?

  1. Cherchez d’abord sa date de fin du support sous Android. Dans le cas d’Apple, mieux vaut magasiner un appareil qui ne figure pas en dernier dans la liste des appareils encore supportés. Par exemple, préférez l’iPhone 8 à l’iPhone 7 qui est le plus ancien iPhone supporté actuellement. Le mieux est de magasiner un téléphone qui bénéficiera d’au moins de deux ans de support.
  2. Comparez le prix et consultez le profil du vendeur si vous magasinez sur un marketplace. Des vendeurs honnêtes peuvent effectivement demander un prix inférieur pour se débarrasser rapidement de leur téléphone. Par contre, un tarif trop bas peut également être suspect. Dans ce cas, exigez la boite du téléphone et ses accessoires. Généralement, la plupart des personnes gardent la boite de leur téléphone. Si vous décidez de rencontrer le vendeur, vous pouvez également manipuler le téléphone et vérifiez les numéros enregistrés ou les applications en particulier de réseaux sociaux qui vous indiqueront s’il n’a pas été remis à zéro, sa provenance a de fortes chances d’être douteuse.
  3. Comment vérifier l’état de la batterie ? Il est très difficile de vérifier la batterie sans un test poussé, mais il est possible de vous donner une idée si celle-ci est à bout. Au moment où vous allez allumer le téléphone, vérifiez la charge, parlez quelques minutes avec le vendeur en manipulant le téléphone, puis vérifiez à nouveau son état. Si la batterie est en fin de vie, ces quelques minutes auront suffi à la vider d’environ 10% de sa charge.
  4. Quel stockage ? Selon le stockage, le prix peut varier considérablement. Par exemple, l’iPhone 12 coute 400$ à 460$ en version 64GB remis à neuf, alors qu’on vous en demandera entre 550$ et 600$ pour la version 128GB.
  5. Est-il 3G ou 4G ? La 3G va disparaitre au Canada à partir de 2024. Si vous magasinez un téléphone à clapet par exemple, plusieurs modèles actuellement vendus neufs sont uniquement compatibles avec la 3G. Avec le débranchement du réseau 3G, vous ne pourrez plus utiliser votre téléphone et serez alors dans l’obligation d’en magasiner un autre. Du côté de la 4G, son débranchement ne devrait pas arriver avant au moins les années 2030.

Quel budget consacrer à un téléphone d’occasion ?

On trouve des téléphones à clapet autour de 45$ en très bon état et qui dureront encore quelques années s’ils sont compatibles avec la 4G.

On peut trouver de bons téléphones Android toujours mis à jour autour de 200$, et des Galaxy S21 autour de 350$. Par contre, si l’on trouve des iPhone 7 autour de 200$, nous aurions tendance à vous recommander plutôt l’iPhone 8 qui bénéficie d’un plus long support pour quelques dizaines de dollars de plus.

Autour de 300$, on peut trouver de très bons téléphones Android âgés de deux à trois ans, et dans les 400$ il est même possible de réaliser des affaires sur des iPhone 13, mais comptez surtout trouver des iPhone 12 dans cette gamme de prix.

Entre 500$ et 700$, on trouve plutôt les téléphones hauts de gamme récents comme l’iPhone 13 ou le Galaxy S22.

Pour un bon téléphone d’occasion, comptez donc minimum 250$ à 300$ pour un iPhone ancien ou un Android moyennement ancien, mais dont le support est plus court que chez Apple. Autour de 400$, vous pouvez trouver des téléphones âgés de deux ans voire d’un an et demi, donc de la génération précédente. Au-delà, on trouve des télépho0ne plus récents comme l’iPhone 13. Le budget maximum devrait donc être de 600 à 700$ pour un modèle récent excepté les versions Pro Max qui peuvent atteindre les 800$.

Derniers articles

Une question ? Une remarque ? Explorez les différentes promotions, partagez vos expériences avec les fournisseurs, et bien plus encore sur le forum PlanHub.